Bouaké: le ministre Sidi Touré procède au lancement des épreuves du Bac


  • lundi 08 juillet 2019
Le ministre de la Communication et des Médias a procédé au lancement du Bac à Bouaké (Photo: MK/Serenti News).

Serenti News

Une semaine après les épreuves orales, plus de 270.000 candidats affrontent, depuis ce lundi 08 juillet 2019, les épreuves écrites du Baccalauréat session 2019.

A Bouaké, dans le centre de la Côte d'ivoire, c'est le ministre de la Communication et des Médias qui a procédé au lancement du Bac, au collège moderne Victor Hugo. «Soyez concentrés, studieux, le Baccalauréat est l'aboutissement d'une année de travail, mais aussi c'est surtout l'aboutissement de votre cursus depuis le CP», a indiqué le porte-parole du gouvernement aux candidats. 
Au chapitre des innovations, Pongathé Abraham a fait savoir que chaque élève est identifié par un code et non par les noms et prénoms comme cela se faisait dans les années précédentes. «Vous verrez sur les copies des candidats qu'il n'est plus question d'écrire les noms et prénoms comme on le faisait dans le passé. Désormais, tout est codé et les codes sont enregistrés depuis le sommet, donc les corrections vont se faire à partir des codes. Le logiciel qui a été mis en place permettra d'identifier chaque élève à partir du code qui est inscrit sur la copie, de sorte qu'on n'ait plus les opérations hiboux à partir des noms des enfants».

La région du Gbeke regorge 13.435 candidats dispatchés dans 21 centres. 

Maurice Kouassi