Bouake: Plus 7000 chauffeurs de moto-taxis bientôt au chômage


  • mardi 12 février 2019
Par la voix de leur responsable, les taxi-motos ont demandé aux autorités locales de Bouaké plus de temps afin de se conformer à la réglementation.

Serenti News

Après les mouvements des élèves qui demandaient la reprise des cours, la ville de Bouake a été aussi secouée par la protestation des chauffeurs de moto-taxis, le lundi 11 février 2019.

Les chauffeurs de moto-taxis ont barricadés les voies publiques de la capitale du Gbeké pour empêcher les populations de vaquer à leurs différentes occupations. Depuis le week-end dernier, les autorités policières appliquent le décret du préfet de la région du Gbêkê qui vise à la règlementation routière des tricycles et des engins à deux roues.

Ces différentes mesures sont, entre autres: le port du casque, le nombre limité des passagers sur une moto et l'interdiction de rouler sans permis de conduire...

Par la voix de leur responsable, Ouattara Moussa, ils ont demandé aux autorités locales plus de temps afin de se conformer à la réglementation. «Nous sommes plus de 7000 moto-taxis à Bouake, il n'y a pas d'activité et nous voulons que les autorités nous accordent  plus de temps, environs quatre mois, pour qu'on arrive à mettre tous les agents en règle», a-t'il plaidé.

Avant de poursuivre: «Vous savez, pour avoir les papiers que les autorités demandent, cela nous prendra plus de 03 mois, et pendant ce temps que deviennent les jeunes? s'est-il interrogé. 

Selon lui, le racket que subissent les jeunes conducteurs à deux roues, malgré le casque et le permis, par certaines forces de l'ordre, exigent des billets de banque. 

Toutefois, il a également demandé une sensibilisation, qui prendra en compte les parents, les usagers, les transporteurs et les forces de l'ordre, avant de sévir.

Pour rappel, depuis le mois de novembre 2018, le préfet du département de Bouaké et de la région du Gbeké, Tuo Fozié, a initié des phases de sensibilisation avec toutes les couches sociales afin de se conformer aux réglementations routières.

Maurice Kouassi