Bouaké: une ONG fait de la sensibilisation contre le VIH et le dépistage de proximité sa mission


  • samedi 09 février 2019
L’ong Secours Social fait de la sensibilisation et du dépistage de proximité un sacerdoce auprès des jeunes chauffeurs de mototaxis de la ville.

Serenti News

Bouaké, deuxième grande ville du pays, fait partie des régions les plus infectées par VIH.

Selon les derniers rapports énoncés par la directrice régionale de la santé et de l’hygiène publique, le taux de prévalence au niveau de la population générale s’élève à 3%.

L’organisation non gouvernementale Secours Social, qui a pour domaine d’intervention la prévention des infections sexuellement transmissibles (IST), fait de la sensibilisation et du dépistage de proximité un sacerdoce auprès des jeunes chauffeurs de mototaxis de la ville.

«Nous avons mis l’accent sur les jeunes chauffeurs, parce que nous sommes tous à Bouaké. Nous sommes tous parvenus à la conclusion que ces jeunes ont plusieurs rapports sexuels avec des jeunes filles élèves. Ces derniers sont beaucoup exposés aux risques de contamination au IST et VIH», a déclaré le directeur exécutif de ladite ONG, Gnizako Lago Lucien.

Selon ce lui, le but n’est pas de détecter des séropositifs (P+), mais d’instruire ces jeunes sur comment porter correctement le préservatif pour éviter d’attraper des infections.

«On entend certains dirent ‘’moi j’ai utilisé le préservatif mais je suis infecté’’ ou ‘’le préservatif est cassé’’. Oui, tu seras infecté ou ça va toujours se casser parce que vous portez mal. Ce que nous demandons aux jeunes, c’est de prendre le temps de vérifier la date de péremption, malaxer légèrement le préservatif avant de l’ouvrir, ne pas l’ouvrir avec les dents mais plutôt de l’ouvrir à partir de la partie en dent de scie. Avant de le porter, il faut qu’il presse le bout de peur que le vent reste à l’intérieur. Après l’acte, il faut forcement utiliser un papier hygiénique pour retirer le condom», conseille-t-il lors de sa campagne.

Plusieurs quartiers sont dans sa ligne de mire pour réduire considérablement le taux de prévalence qui est à 3% au niveau de la région. Des préservatifs sont distribués au cours de cette campagne et des tests de dépistage sont réalisés pour certains jeunes.

L’organisation non gouvernementale Secours Social est une organisation apolitique et à but non lucratif basée à Bouaké. Créée depuis 2010, elle a pour mission d’assurer la prévention des IST et le VIH/Sida chez les populations clés de la région.

Maurice Kouassi