Centre régional de formation continue : Agboville retenue comme une ville-siège


  • jeudi 07 novembre 2019
Le lycée moderne 1 d’Agboville a abrité la première édition des journée portes ouvertes (Photo: DA/Serenti News).

« Je lance un appel pour une union autour de l’école afin de poursuivre son chemin vers des lendemains meilleurs. Le déficit d’inspecteurs et conseillers pédagogiques sera comblé. En effet, le gouvernement a lancé un vaste recrutement de 1211 conseillers du préscolaire et primaire, 900 du secondaire et 475 des Cafop. De plus, Agboville sera une ville-siège dans le cadre du projet des centres régionaux de formations continue (CRFC). Ce sont au total 8 localités choisies sur l’ensemble du territoire national et qui n’ont pas de Cafop. Il y aura dans ces villes une maison de formation pédagogique, de recherches et autres… ».

Ces informations ont été données par Golly Lazare, sous-directeur chargé des programmes, représentant Silué Nanzouan Patrice, directeur de la Pédagogie et de la formation continue (DPFC) au ministère de l’Education nationale de l’Enseignement  technique et de la Formation professionnelle (MENETFP). C’était lors de la première édition des journées portes ouvertes au lycée moderne 1 d’Agboville, initiées par l’antenne régionale de la Pédagogie et la formation continue.

Golly Lazare a ensuite remercié les autorités locales, avec à leur tête le préfet Assomou Ekponon André, pour leur implication à la bonne marche de l’école dans l’Agnéby-Tiassa.

Notons qu’avant lui, le directeur régional de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle d’Agboville, Silué Gozié, a pris la parole pour saluer cette initiative. « Ces journées portes ouvertes permettent à ce service déconcentré de la DPFC, véritable pierre angulaire de l’enseignement, de se faire mieux connaitre des populations. Je remercie le chef d’antenne Yao Koffi Emmanuel pour son dynamisme. Il a réhabilité les locaux et suit régulièrement les enseignants. De plus, il a organisé avec succès ces journées portes ouvertes ».

Quant à Tchimou  Rémi, chef de cabinet du Conseil régional, représentant le parrain Demba N’Gou Pierre (président du conseil régional), il a affirmé que le parrain est un pur produit du lycée moderne d’Agboville. « Nous serons toujours aux côtés de la communauté éducative pour apporter notre contribution, comme nous l’avons toujours  fait. Le président se tient à votre entière disposition et nous allons nous rencontrer afin d’échanger sur vos doléances pour le bonheur de notre région », a-t-il indiqué.

Enfin, le préfet a remercié et félicité cette initiative avant d’inviter tout le monde à participer à la vie de l’école pour « faire d’Agboville une ville latine ».

Diallo Aly

Correspondance particulière