Grèves des enseignants dans le secondaire et le primaire/Kandia Camara à Agboville: «Une solution sera trouvée, les cours reprendront le lundi prochain»


  • samedi 09 février 2019
La ministre Kandia Camara était à Agboville pour le lancement de la 8e édition du Festival national des arts et cultures en milieu scolaire (FNACMIS).

Serenti News

«En ce qui concerne les grèves des enseignants, rien ne peut justifier cela. Hélas, mille fois hélas. J’invite les enseignants à offrir aux élèves les mêmes chances qu’ils ont eues pour devenir ce qu’ils sont aujourd’hui. Une solution sera trouvée à ce problème qui ne peut entraver la bonne marche  de l’Etat. Je prends l’engagement de dire que dès la semaine prochaine, l’école va fonctionner sur toute l’étendue du territoire… »

Ces mots forts ont été dits par la ministre Kandia Camara, le jeudi 7 février 2019, à la salle des fêtes de la mairie d’Agboville. C’était lors de la cérémonie de lancement de la 8e édition du Festival national des arts et cultures en milieu scolaire (FNACMIS). Une édition qui se tiendra à Agboville du 8 au 15 juillet 2019.

Précisons que la ministre a demandé à la salle pleine à craquer si elle souhaitait que l’école reprenne. Et la réponse a été « OUIIIIII ». La même question a été lancée aux élèves venus nombreux et la réponse a été la même, suivie d’un tonnerre d’applaudissements.

Notons qu’avant d’aborder cette question d’actualités, la ministre Kandia Camara a déclaré qu’Agboville a été choisie pour abriter cette 8e édition du FNACMIS car elle en a les atouts. «Agboville est une terre de rencontres, une mosaïque», a-t-elle dit avant de remercier tous les acteurs et partenaires de l’école qui s’impliquent pour la réussite de cette fête de la culture et de l’entreprenariat en milieu scolaire.

«Les arts constituent un produit de grandes consommations». En somme, il s’agit d’intéresser très tôt les enfants au goût de la culture pour devenir de grands artistes vivant de leur art. Elle a ensuite remercié l’Unicef et l’Unesco pour leur appui. «La culture est le levier de la cohésion sociale. L’accès à la culture peut favoriser la réussite scolaire», a indiqué Anne Lemaistre, la représentante du Bureau Abidjan de l’UNESCO.

Aussi, le ministre Bandama Maurice, fils de la région de l’Agnéby-Tiassa, s’est-il dit  honoré d’accueillir ce festival et a invité les élus, cadres, communauté éducative et toute la population à œuvrer pour sa réussite.

Précisons que Fosson François, commissaire général de ce festival, a entretenu l’assistance sur le contenu à travers une projection de film. «Dans le domaine de la danse, les figures dangereuses sont interdites cette année…», a-t-il précisé.

Quant à Effimbra Kouakou Georges, directeur de la Vie scolaire, il a soutenu que ce festival est «un creuset socio-culturel, un centre d’apprentissage des métiers de la culture».

Enfin, cette cérémonie de lancement de la 8e édition du FNACMIS a été couplée avec le lancement du programme «Solidarité et Partage» du même ministère de l’Education National.

Diallo Aly