Processus électoral: la Poeci présente "Glô Glô", une application pour l'inscription massive des jeunes sur la liste électorale


  • mardi 12 mars 2019
La Poeci a présenté, lundi 11 mars, une application dénommée "Glô Glô", pour favoriser la participation massive des jeunes sur le fichier électoral.

Serenti News

Dans la perspective des élections de 2020, la Plateforme des organisations de la société civile pour les élections en Côte d'Ivoire (Poeci) a procédé à la présentation d'une application, dénommée "Glô Glô", en vue de favoriser une participation massive des jeunes sur le fichier électoral.

C'était ce lundi 11 mars 2019, au siège de cette organisation, à Abidjan-Cocody.

Selon Bamba Sindou, coordinateur général de la Plateforme, "Glô Glô est une solution parmi tant d'autres pour inciter les jeunes à s'inscrire sur la liste électorale"

Justifiant sa position, M. Bamba a expliqué que le constat est fait que beaucoup de jeunes ne se sentent pas concernés par le processus électoral (seulement 11% d'inscrits sur la liste électorale en 2016). Ceci en raison des promesses non tenues des hommes politiques.

L'autre raison évoquée, c'est l'éloignement des zones d'enrôlement et les difficultés d'accès aux documents. "Glô Glô permet de réduire la distance, de gagner en temps et en argent".

"Pour se connecter à l'application, il suffit d'avoir un smartphone Android et se connecter sur Playstore. Une fois connecté, saisissez "GlôGlô" dans la barre de recherche de Google Play pour installer l'application. A l'ouverture de la fenêtre, vous recherchez le lieu d'enrôlement en sélectionnant l'onglet Enrôlement. Ensuite, cliquez sur le bouton "Doc" pour avoir plus d'informations. Si c'est pour des informations à Cni ou les tribunaux, il suffit de cliquer sur la fenêtre et Cni ou tribunaux pour avoir plus d'informations", explique Marina Osse, responsable la Plateforme informatique de la Poeci.

Il importe de préciser que le lancement officiel de cette application sera précédé d'une campagne d'éducation et de sensibilisation auprès des populations concernées, notamment, celles de Mankono, Bangolo et Sassandra qui ont enregistré les plus faibles taux d'enrôlement.

Un projet Hackhton a été lancé le 10 janvier 2019 autour du thème: "Quelle technologie pour accroître le taux de participation des jeunes dans le processus électoral en Côte d'Ivoire", grâce à un financement de la Grande Bretagne, qui a apporté 10 000 livres, soit environ 7 millions FCFA.

Eugène YAO

eugene.yao@serentinews.com