Hommage du Pr Adjaratou Wakha Aïdara Ndiaye au Général Lamine Cissé, "un homme d’une grande noblesse d’âme..."

  • samedi 27 avril 2019

Mesdames, Messieurs, chers amis, Ce vendredi 26 avril 2019 ravive en moi le souvenir, toujours actuel, de notre regretté PCA.

Aussi, permettez-moi de commencer par remercier Dieu de nous avoir fait don de cet homme exemplaire que la mort a fauché dans sa terrible soudaineté. En rendant hommage au Général Lamine CISSE, en parlant aujourd’hui de lui, en pensant à cette voix familière et exigeante qui s’est définitivement tue, en pensant à ce regard éclairé qui, désormais, nous fait défaut, je voudrais vous exprimer ma « profonde émotion » et ma « grande tristesse ».

Nos séances communes de travail, nos participations à des colloques, ou aux séances de nos Conseils d’Administration, ces moments que nous partagions en toute simplicité, étaient autant d’occasions, pour la modeste personne que je suis, d’apprendre sur son indépendance d’esprit, sa capacité d’analyse, son humanisme, son ouverture, sa simplicité et son humilité.

Oui, le Général Lamine CISSE, avait été un homme d’une grande noblesse d’âme, doté d’une jeunesse d’esprit, d’une générosité de cœur et d’une soif de vivre que nous avons rarement rencontrées une telle alliance, chez quelqu’un. Il répondait toujours à l’appel quand il s’agissait de participer à un séminaire, à un colloque ou à une réunion amicale, où il se distinguait toujours par sa courtoisie, son humilité et sa sincérité. Merci Mon Général, pour vous avoir passionnément investi à PWA-Sénégal et ailleurs.

Je mesure aussi combien sa disparition est déchirante pour tous ceux qui, comme moi, comme vous, l’ont aimé et côtoyé. Nous en voulons pour preuve, tous ces témoignages d’affection qui continuent d’affluer. Cet élan unanime est le signe que c’est notre République qui a été touchée par une émotion sincère et bien au-delà de ses murs, beaucoup d’Africains et de militants de la démocratie, de l’équité, de la paix à travers le monde ont senti que le silence de la mort qui est venu couvrir une voix noble et généreuse.

Il est tout aussi difficile de dire le manque que nous ressentons aujourd’hui, mais il reste vivant en nous, dans notre esprit et dans notre cœur, car il nous a laissé le souvenir lumineux d’un grand homme. Pour finir, j’aimerais que l’on envisage, la possibilité, en plus de la rue dont il est l’éponyme à Sokone, de créer d’autres lieux de mémoire (halls, salles de réunions, bâtiments administratifs et pourquoi pas un Centre d’Excellence) dans nos espaces de rencontres où l’on pourra le voir, en photographie, en effigie et où, la simple mention de son nom, sera un moyen de rappeler au quotidien, à chacun de nous, la mémoire et l’exemplarité de la vie du Général Lamine CISSE.

Les membres du Conseil d’administration, l’ensemble du staff et les consultants, nous prions DIEU de prendre grand soin de vous car vous n’étiez que gentillesse et bonté. Que la terre que vous avez tant servi vous soit légère et qu’Allah vous accueille dans son paradis Firdawsy.

Priez pour lui (Fatiha et 11 Likhlass)

Pr Adjaratou Wakha Aidara NDIAYE,

Directrice Exécutive de Partners West Africa Sénégal.